Gratitude à Jean-François

Gratitude pour ces 13 années au service de la pastorale scolaire : comme accompagnateur théologique, intervenant aux journées Relais, auteur de nombreux articles, accompagnateur dans les écoles …

Voici quelques très belles pensées de la part de collègues – amis qui ont parcouru un bout de chemin de la pastorale et de la vie avec Jean-François.

Photos : Adeline Breysem

Jean-François

Il faisait froid, sec et lumineux, ce mercredi 25 novembre. Vraiment un temps pour aller marcher. Un temps qui aurait donc convenu à Jean-François. On célébrait ses funérailles pourtant… 

Plus On avance, plus on s’habitue à ne pas s’habituer à cela. 

Quand le cercueil parait, à l’église, on ne s’imagine pas que le corps d’une personne aimée soit enfermé dedans. On ne s’imagine pas… Mais le réel nous tombe dessus. Et où est donc le vrai, dans ce balancement d’imaginaire tronqué et de réalité trop crue ?

Je n’étais donc pas le seul à avoir les yeux mouillés, quand le cercueil de Jean-François est entré dans l’église Saint-Paul à Waterloo. Il était dix-heures trente. Le temps était radieux. Nous étions en tout petit nombre : quinze personnes, tout juste comptées selon les règles.

La cérémonie était sobre (forcément), brève (forcément), mais ce qui n’étais pas forcément assuré, au vu des circonstances, c’était que ce trop petit nombre de personnes représenterait une foule immense. Les paroissiens de Waterloo s’étaient donné le mot : ils resteraient chez eux, allumeraient une bougie, et se recueilleraient pendant les absoutes.

Quel beau symbole…

Jean-François Grégoire (1953-2020) a allumé sans le vouloir de très nombreuses bougies chez de très nombreuses personnes. Il ne vivait pas son sacerdoce dans les nuages. Les racines de son ciel puisaient le suc de sa prière dans la lecture, dans la marche, mais principalement peut-être dans l’amitié. Ses nombreuses affections ont d’ailleurs été évoquées pendant la célébration du 25 : des écrivains, des jeunes, des sportifs, des lecteurs, des paroissiens… des enseignants.

Attardons-nous sur ce dernier terme, puisque nous sommes enseignants.

L’attrait de Jean-François pour les profs remontait à sa plus haute enfance. Firmin, son papa, enseignait les mathématiques à Braine L’alleud. C’est par un professeur de ce collège, d’ailleurs, que Jean-François a commencé à nourrir sa vocation de prêtre. Il aurait bien aimé, lui aussi, être un abbé dans les écoles. Mais les autorités diocésaines ne souhaitaient plus investir dans l’enseignement. Jean-François s‘est retrouvé aux études (deux thèses, tout de même), et en paroisse, puis en prison, comme aumônier.

Je trace à trop grands traits ce parcours riche et sinueux. Mais je pense à ce témoignage de détenu, qu’on a pu aussi entendre à l’église, ce 25 novembre : « Il ne nous considérait pas comme des coupables, mais comme des amis. » Jean-François, qui aimait Brassens, aurait pu dire avec ce chanteur que « Les récompenses, comme  les punitions faisaient partie d’un  système de valeurs qu’il ne partageait pas ». Il aurait pu répéter, avec Simon Weil : « Le premier des principes pédagogiques, c’est que, pour élever quelqu’un, enfant ou adulte, il faut d’abord l’élever à ses propres yeux ».

Jean-François a animé de nombreuses retraites scolaires. Il a très peu enseigné dans le secondaire, mais abondamment ici et là : au séminaire, dans des sessions, dans des parcours théologiques… Puis, à l’invitation de Rosy Demaret, il est entré dans l’équipe de Pastorale scolaire, sous la responsabilité, ensuite, de Marc Bourgois. 

Au cours de nos réunions, il était vivant, attentif, jamais envahissant. Mais il nous invitait discrètement à lever les yeux, à perdre tout esprit de concurrence ou de conquête, à servir les écoles. Servir sans arrière-pensée, au nom de l’Évangile. Pas pour rallier à l’Évangile, mais pour permettre et favoriser la croissance de tous au nom de Jésus-Christ.

Jean-François nous a appris l’absolue gratuité du geste de croire. Dans le balancement entre l’imaginaire dépecé, qui nous dirait : Eh, ce n’est pas possible qu’il soit mort, et le réel brutal : il est bien là, entre ces quelques planches de bois, se lève le vrai. 

Le vrai ? C’est ce qui continue en nous, grâce à lui, avec nous, grâce à Dieu.

Lucien Noullez

Jean-François: 13 ans au service de la pastorale scolaire

Jean-François Grégoire au service de l’Animation Pastorale Scolaire Bruxelles Brabant Wallon : quelques repères …

Jean-François Grégoire, docteur en théologie, en philosophie et lettres et moraliste apparait dans la publication Cardan n°108 de juillet 2005, en un article de fond : « Devenir des spirituels ». Il devient à ce moment « accompagnateur théologique de l’équipe de Pastorale scolaire pour Bruxelles et le Brabant wallon », pour une durée finale de 13 ans. Il a été également durant de nombreuses années référent de qualité au sein de l’équipe d’animation spirituelle du Collège Notre-Dame de Basse-Wavre. Il avait par ailleurs intégré l’équipe enseignante du collège dans les années 90, comme professeur de français. 

Plaçant toujours l’Humain au centre, et concédant aux règles leur juste et raisonnable place, Jean-François a été prêtre en paroisse dans divers lieux, mais toujours au Brabant Wallon, qu’il aimait beaucoup. Il rassemblait des assemblées ferventes et ouvertes à l’avenir.

Jean-François Grégoire a rédigé deux thèses : une en théologie : « L’AMOUR ET LA HAINE DANS L’OEUVRE DE MICHEL DEL CASTILLO », une autre, en lettres sur LE SPIRITUEL DANS L’OEUVRE D’ANDRE DHÔTEL ». Auteur de livres et de nombreuses publications, il a au cours des années animé de nombreux groupes de lecture…

Jean-François a toujours été intéressé, passionné même parfois, par la vie des écoles

Jean-François aimait le sport et les sportifs, courir, marcher. 

Jean-François était aumônier de prison.

Il a aussi collaboré avec Entraide et Fraternité… 

On doit évidemment rappeler son soutien inconditionnel à l’équipe d’Animation Pastorale Scolaire Bruxelles Brabant wallon. 

Son apport a été considérable. L’accueil de l’équipe lors des rencontres au Vert, les eucharisties d’équipe à Saint-Paul (Waterloo), ouvertes aussi aux paroissiens : l’occasion de brefs partages entre les équipiers et ces quelques paroissiens, le plus souvent fidèles eux aussi. 

Evoquons à leur tour les interventions de Jean-François lors de journées des Relais, lors des journées de ressourcement puis de formation, lors des sessions Profs & Chrétiens : un récit banal, une reprise théologique et en un instant, l’anecdote prenait tout son sens, dans des directions et horizons insoupçonnés…

D’un point de vue rédactionnel, lisant Jean-François, chacun pouvait apprécier sa manière de jongler avec les idées tout autant qu’avec l’écrit et ses règles, ses mots, sa syntaxe, sa ponctuation.

Jean-François, dans les premières années, a assuré pratiquement tous les articles de fond du Cardan. Finalement, près de 35 articles de fond, sans compter des contextes de fiches bibliques, invitations à lire, divers apports encore, et depuis novembre 2013, sa relecture quelque peu décentrée et décentrante des mot-clés de l’enquête 2011-2012 du CodiEC, dont la compilation a fait par ailleurs l’objet d’une édition très réussie : « Des mots pour le dire », CoDiEC-Bruxelles, 2019.

Quelques titres d’articles ont fait date dans ma mémoire :

07/2005                      Devenir des spirituels

09/2005                      Pourquoi parler de sources et de re-sources ?

11/2005                      Prière

01/2006                      Exposé « Journée des Relais »

05/2006                      À la rencontre

11/2006                      Opérateurs de rencontre

09/2006                      Un malheur pour la rencontre : le préjugé

01/2007                      Le tiers sans lequel nulle rencontre n’est possible

05/2007                      Écologie, personne et communauté

07/2007                      À deux pas de chez soi

09/2007                      Le repas dans la Bible

01/2008                      Justesse et sobriété

03/2008                      Des animaux au paradis

05/2008                      Écoutez et vous vivrez

11/2008                      L’inouï

03/2009                      Écouter Dieu              

11/2009                      Responsabilité

11/2011                      Sept lois pour vivre ensemble

01/2012                      Huit voies vers la Joie parfaite

11/2012                      Choisir

11/203                        Mot-clé : « accueil »

05/2013                      Fidélité

11/2013                      Vivre le temps

03/2014                      Pâques : « Ne pas attendre de mourir pour ressusciter »

05/2014                      Aimer mon temps

07/2014                      Courage

09/2014                      Pourquoi Jésus-Christ ?

05/2015                      Les poches du Christ

09/2015                      L’école ensemble

01/2016                      Le Jubilé de la Miséricorde

05/2016                      Transitions

07/2016                      « Nous », ou comment vivre ensemble ?

09/2016                      Proposition de lecture de l’encyclique Laudato ‘si

01/2017                      Enthousiasme

03/2017                      Béatitudes

07/2017                      Vacances

11/2017                      Croire et (se) confier : quel rapport ?

03/2018                      Secret et confidence

03/2018                      Confiance en soi ; estime de soi

Gratitude à Jean-François …

Avec l’équipe, Marc Bourgois

2ème affiche de pastorale interdiocésaine

La 2ème affiche pastorale a été envoyée aux écoles avec une proposition d’animation. Découvrez ci-dessous la lettre d’accompagnement ainsi que des pistes pédagogiques complémentaires:

Le 12 novembre 2020                                                                                     A la Direction des écoles catholiques

Madame la Directrice,

Monsieur le Directeur,

A l’heure où je vous écris cette lettre, on n’hésite plus à parler de seconde vague, et même de tsunami. La crise sanitaire continue à impacter durement nos vies, nos écoles, nos professeurs, nos élèves et leurs familles. C’est avec les yeux et derrière les masques que nous pouvons encore sourire à tout ce que la vie nous offre de positif. Espérons que le congé de Toussaint aura permis à chacun de se reposer et de reprendre du souffle. On mesure combien l’école est importante pour toute la société. Chacun espère que nos enfants pourront continuer à la fréquenter mais c’est au prix d’efforts très importants de la part de ses acteurs. Vous êtes bien placés pour le savoir.

Cette affiche « enraciner » invite à investir aujourd’hui pour réaliser des projets, atteindre des objectifs, concrétiser des rêves. Elle joue sur une double symbolique : celle du roc qui permet d’assoir sa maison sur des fondations solides et celle des racines qui, plongeant profondément dans le sol, permettent de grandir sans être trop sensible à la sécheresse, aux tempêtes, aux événements qui peuvent fragiliser une vie. Nous mesurons en ces temps troublés combien c’est important.

Ce « retrait » forcé qui est imposé à tous, du moins pour ce qui concerne les loisirs, nous amène à consacrer du temps pour nous recentrer sur ce qui importe pour nous-même et à trouver d’autres moyens pour maintenir nos liens avec les autres. Il nous faut être créatifs, tant dans nos vies personnelles que dans notre vie professionnelle ou scolaire. Puiser à notre propre puits nous fait redécouvrir des ressources insoupçonnées ou oubliées. 
Espérons que cette période d’ascèse éprouvante en particulier pour les jeunes leur permette cette ouverture vers l’intérieur, lieu d’une vie spirituelle où trouver une assise solide.

Madame la Directrice, Monsieur le Directeur, je vous transmets ainsi qu’à toute votre équipe éducative, tous mes encouragements pour les semaines à venir. 

Avec mes salutations respectueuses. 

Pour la CIPS Myriam Gesché

Nr 3 :

NUMÉRO 3   NOVEMBRE 2020  
Equipe Sillage • Elise Herman +32 479 693 935 • Béatrice Sepulchre +486 990 142
Edito
L’équipe  SILLAGE n’a pas pu animer comme prévu 
l’atelier « OUTILS-RELAIS d’octobre dernier.  

Qu’à cela ne tienne, voici des idées et des outils pour vivre l’Avent plus que jamais comme une période où chaque jour 
apporte son petit pas de croissance.
Bon courage pour la reprise ! 
Béatrice et Elise
Des mots pour le dire

L’équipe  SILLAGE vous invite :
NOUVELLE RENCONTRE PAR ZOOM 
MERCREDI 25 NOVEMBRE 14H – 15h30
Bienvenue!
  
Atelier Outils-relais
DIAPO-CHANT  « FAITS MAISON » 
(cliquez sur le titre)

NOUVEAU POWERPOINT POUR PRESENTER

L’EQUIPE  SILLAGE (  cliquez sur le logo)

NOUVEAU SITE COMMUN AVEC LA PASTORALE DU SECONDAIRE :

https://pastoralescolairebxlbw.net/

Plein d’idées et d’outils en partage!

En ces circonstances particulières, j’ai l’impression que 
les termes “attente” et “recherche” prennent 
une autre couleur que les autres années.  
Dans le confinement actuel, nous sommes en attente 
d’un changement, d’une éclaircie, d’une libération, 
mais nous ne savons pas pour quand ce sera, 
quitte à avoir parfois de faux espoirs.  
C’est comme pour la Noël : 
habituellement, c’est programmé pour le 25 décembre
(et parfois même un peu avant); 
maintenant, quel sera,quel aura été le jour, 
le moment de la rencontre, de la découverte ? 
Chaque jour, peut-être ?
 
Christian De Duystchaever
Une page Facebook 

Ressources pour vivre l’Avent et Noël (1)

A vous qui cherchez à entamer ou nourrir un chemin d’Avent dans votre école, nous mettons en avant quelques ressources extraites du padlet : 

Un visuel : peut-être à envoyer comme un petit « clin Dieu » à ceux à qui nous pensons pour le moment ? (collègues ou élèves malades, direction écrasée par le travail, personnel ouvrier débordé, …)

La Pastorale de Jeunes du Brabant wallon a composé un calendrier d’Avent home made ! Il est bien mieux que les calendrier chocolats ceux du commerce, on vous le promet !   

Enfin, le professeur Arnaud Join-Lambert nous fait réfléchir au sens de Noël en cette période de confinement. 

Et pour joindre l’action à la parole et vivre un Noël solidaire, des propositions d’animations clef sur porte (comme celle de Shoe Box)

Nous restons à votre disposition pour vous aider à mettre des animations en place pour faire vivre plus que jamais l’esprit de Noël dans nos écoles. 

L’équipe de pastorale scolaire. 

Auberge des relais : Noël autrement ?

Et si nous partagions nos idées, nos questions, nos intuitions… pour nous encourager mutuellement en osant ensemble de nouvelles approches pastorales ?

Nous vous proposons une première auberge des Relais, un moment de co-working en visio pour imaginer ensemble ces animations de Noël autrement.  

Pour un échange plus efficace, nous vous invitons à parcourir les ressources contenues sur le padlet « Noël ». Si vous avez d’autres ressources à y partager, n’hésitez pas à les envoyer à : pastosecondairebxbw@segec.be

Nr 2 :

NUMÉRO 2   OCTOBRE 2020  
Equipe Sillage • Elise Herman +32 479 693 935 • Béatrice Sepulchre +486 990 142
Edito
Un mois déjà! 
Nous vous espérons en forme à travers tout. 
Dans cette newsletter d’automne, 
TROIS rendez-vous
 
pour se retrouver, se ressourcer ou se former. 
Il suffit de cliquer sur les images pour s’inscrire. 
Merci de partager ces invitations autour de vous. 
A bientôt! 

L’équipe SILLAGE
Des mots pour le dire

Mardi 20 octobre de 16h30 à 18h par lien zoom 
De chez vous, ou depuis votre école, 
une pause de rencontre et de partage rien que pour vous, 
animée par Béatrice Sepulchre et Elise Herman. 
Votre rentrée, vos trouvailles, vos angoisses, vos joies, vos questions… 
En résonance avec d’autres paroles, celles des collègues, celles des chercheurs d’humanité, celle des artistes, celle de l’Evangile… 
Bienvenue!
  
Atelier Outils-relais

Mercredi 28 octobre de 14h à 16h au Centre Pastoral de Wavre 
Un partage de bonnes astuces pour préparer l’Avent et Noël 
animé par Elise Herman, Béatrice Sepulchre 
et le partage de vos expériences. 
Brigitte Mélis sera au Centre de Documentation 
et elle aura préparé des outils à découvrir. 
Bienvenue!
  
Atelier Prof’étique
  
« Ressources 
pour une rentrée particulière »
 
A découvrir sur le Padlet créé 
par la pastorale 
du fondamental et du secondaire
  
Les Enfantastiques partagent leur nouvelle création post-confinement : 
« Faut sortir! » 
A écouter et regarder ICI 
La chanson de la rentrée des « Enfantastiques » extraite du nouvel album sur le thème du renouveau, de l’espoir et du plaisir de se retrouver ensemble entre amis et en famille, pour repartir d’un bon pied et « d’une bonne voix » tout en continuant à appliquer les « gestes barrières » indispensables afin d’éviter une recrudescence de l’épidémie. la chaine
« FAUT SORTIR » : chanson enregistrée par « Les Enfantastiques » déconfinés, élèves des classes de CE2,CM1 et CM2 de Mmes Delphine Guichard et Florine Catrix de l’école des fontaines de Souvigny-en Sologne (41) le 2 juillet 2020. 
Cette chanson, dans sa version complète, sera incluse dans le volume 12 de la collection « Les Enfantastiques » à paraitre au format cd et digital début octobre 2020.
Une page Facebook