No exception – le slam d’Amina sur une musique de Lou B.

Voici un partage d’un de nos relais en pastorale scolaire:

Comme certains d’entre vous le savent, l’asbl « Les Passeurs » soutient les personnes porteuses d’un handicap dans la réalisation d’un projet, fruit d’un élan de vie.

C’est dans cet esprit que le clip d’Amina « No exception » a été réalisé.

L’état de crise engendré par la pandémie du coronavirus a notamment révélé la fragilité de notre système de soins de santé. 

L’éventualité de laisser « sur le carreau » certaines catégories de personnes, comme les personnes âgées ou porteuses d’un handicap, a été soulevée.

Amina a d’abord été sidérée et tétanisée par cette éventualité. 

Elle a ensuite choisi de diriger son énergie de colère et d’indignation dans un processus créateur en exprimant son point de vue. 

Lou B a composé une musique originale pour l’occasion. 

Sa réflexion nous concerne tous: Que choisissons-nous, la rentabilité ou la vie ?

Merci de visionner et de partager ce message de résilience avec le plus grand nombre si le coeur vous en dit 😉 https://youtu.be/gic1Vf8_JlI

Pour « Les Passeurs », Christian Brodkom

Opinion : Enseignement 2.0 ou l’école en temps de confinement

30 juin 2020 par Angélique Tasiaux.

Voici un bel article d’Alexandra pour Cathobel.

« Avant l’ère, c’est pas l’heure! Après l’air, c’est plus l’heur… »

Une bien curieuse orthographe pour parler de l’enseignement…  Et pourtant, si l’on en croit ce que l’on vient de vivre avec le confinement, une ère est belle et bien révolue dans cette « galaxie » qu’est l’école. Un air nouveau s’y est engagé – mais que présage-t-il de bon ou de mal-heur? Vous en jugerez vous-mêmes à travers ce qui suit…

Au début du confinement, une école fondamentale s’est organisée pour ouvrir ses locaux à des profs qui emballent – en toute discrétion et distanciation – des colis alimentaires à destination des familles de leurs élèves. Un autre établissement reçoit dix ordinateurs pour les jeunes qui n’en n’ont pas et resteront ainsi en lien numérique avec leurs enseignants. En tout, 160 ordinateurs ont été donnés. Evidemment, pour 165.000 élèves, c’est peu, mais c’est déjà cela. Dans une autre école encore, les profs s’organisent pour porter leurs photocopies aux domiciles mêmes de leurs jeunes… Bref, à situation inédite, mesures créatives. Et généreuses. Ce n’est pas sans rappeler l’ADN d’institutions scolaires qui se sont édifiées sur cette fracture sociale, quand les ordres enseignants fondaient leurs toutes premières écoles dans les granges des villages ou des salles paroissiales.

Au-delà de ces gestes de premiers secours, que s’est-il passé du côté de l’enseignement pendant ces trois mois extra (et paradoxalement intra) muros?

Lire la suite

Ce n’est qu’un au revoir :

Chers collègues et amis,

Le temps de confinement m’a rappelé qu’il est bon de s’arrêter, de se poser de temps à autres.. Après 12 ans de service à la pastorale scolaire, je reprends mon bâton de pèlerine pour un autre chemin.  Ce sera toujours celui de l’école, à 4/5, pour me laisser le temps de mettre mes pas dans ceux des mes frères croyants d’il y a 3000 ans via une formation biblique (Mess’Aje). Petit pincement au cœur de quitter une super équipe et une fonction que j’affectionne particulièrement… Mais je suis heureuse qu’une Marie laisse la place à une autre Marie ! Que demander de mieux? Bienvenue à toi, Marie! Puisses-tu trouver autant de joie que moi et encore plus (mais est-ce possible?) à travailler à cette belle mission de pastorale en écoles!  

Du fond du cœur, un immense MERCI à chacun et chacune pour votre accueil, votre bienveillance, votre enthousiasme, votre confiance, votre foi. Chaque rencontre était cadeau. Merci à l’équipe actuelle, la précédente, les collègues de la maison diocésaine pour le magnifique chemin parcouru ensemble. Et enfin merci aussi à Celui qui est source de Vie et qui marche à nos côtés dans toutes nos péripéties humaines, des plus sages aux plus folles. Gratitude! Ce n’est qu’un au revoir… car mon engagement pastoral au sein de mon école nous permettra probablement, je l’espère, de nous retrouver ! A très bientôt avec joie ! Que son Souffle continue à nous accompagner et à nous inspirer dans le quotidien de nos vies 😉
Marie-Cécile

Prendre du temps (Charles Singer)

Prendre du temps
pour n’avoir d’autre occupation
qu’admirer le lac serti dans les rochers,
la calme obscurité de la forêt,
les arbres jetant aux quatre coins
le chant vibrant de leurs frondaisons,
la palette éclatante du ciel
alors que le soleil regagne …
son refuge aux bords de l’horizon,
les fruits offrant leurs saveurs,
l’écharpe du vent enroulant
dans ses plis les délicats pastels
des nuages effilochés,
les œuvres sorties des mains humaines,
l’architecture des villes nouvelles,
la solidité trapue des églises romanes,
les nervures entrelacées des arcs gothiques,
les cathédrales murmurant aux passants
la foi capable de sculpter la pierre,
les peintures aux lignes folles
transfigurant la réalité,
les rues bruissantes d’humanité,
les cris des enfants,
les visages venus d’ailleurs,
et derrière ce qui est beau
deviner la présence de Celui
qui a offert la terre aux humains
afin qu’ils la transforment
en espace de beauté pour tous.

Charles Singer

Marche Jai Jagat – Jeunes du 23 (soirée) au 28 août

Une occasion de réfléchir, d’expérimenter et d’intérioriser l’écologie intégrale

Il s’agit d’une marche de 5 jours pour les plus de 15 ans : du 23 (soirée) au 28 août (après-midi) entre Wellin et Avioth

Elle sera le relais de la marche des adultes qui a lieu du 18 au 23 août. Pendant la marche, nous vous proposerons de réaliser des petites capsules vidéo. Vous serez ainsi, en quelque sorte, via ces vidéos dans les écoles, des ambassadeurs de la décennie Jai Jagat et de l’année “Laudato Si” proposée par le pape François pour la sauvegarde de la Maison Commune.   

Cette marche, sac au dos, dans l’esprit de simplicité propre à Jai Jagat, sera une occasion pour nous de réfléchir, d’expérimenter et d’intérioriser l’écologie intégrale à partir des rencontres que nous ferons et des grandes traditions spirituelles du monde.  

Au programme : (*)

– Marche entre 15 et 20 kms par jour, sac au dos : 

  • 23/8 : RDV à Wellin (ferme Arc-en-Ciel) : rencontre avec les adultes de Jai Jagat dont nous prendrons le relais   
  • 24/8 : de Wellin à Libramont-Chevigny : logement à la communauté de la Belle Porte (vie simple et accueil personnes handicapées)
  • 25/8 : de Libramont à Chiny – découverte du projet Gâche-Warache de vie collective au sein de la nature. 
  • 26/8 : de Chiny à Orval : l’éco-spiritualité (vie simple et communautaire des moines)    
  • 27/8 : d’Orval à Avioth : découverte d’Avioth et logement au Centre de Partage 
  • 28/8 : Avioth : partage du projet communautaire et clôture festive de la marche Jai Jagat 

– Rencontre et découverte de personnes et de lieux alternatifs qui pratiquent l’écologie intégrale

– Temps de réflexion, de partage, d’intériorité et/ou de spiritualité autour des 4 thématiques de Jai Jagat 

– Expérimentation, en petit groupe, de la sobriété heureuse (vie dans la nature, alimentation frugale, logement sous tente certaines nuits, …)

Envie de nous rejoindre ? Voici une vidéo qui peut vous mettre route : https://www.youtube.com/watch?v=1Mw5ADaHyFo

Paf : 95 euros.

Organisateurs : l’équipe Jai Jagat Jeunes

Contacts et inscriptions : (avant le 30 juin) : Alexandra Boux 0486 39 32 17 jaijagat.ecole@gmail.com

(*) Cette marche se fera sous réserve et dans le respect des conditions sanitaires en vigueur au mois d’août

« La bénédiction » – « The blessing »

« The blessing » (Kari Jobe & Code Carnes) est un nouveau chant de bénédiction anglophone (mars 2020) et qui a connu un engouement de reprises en différentes langues à travers le monde durant cette période de confinement.

Ce chant est une demande de bénédiction et de bienveillance pour tous … sur nos collègues, nos élèves, leur famille… c’est un chant d’envoi pour une future célébration dans nos écoles !

Une version française a été chantée par des représentants de 100 paroisses – églises – communautés chrétiennes (anglicanes – catholiques – orthodoxes – protestantes… ) : un beau témoignage d’oecuménisme !

Merci « A nos héros du quotidien »

« On a tous un jour eu ce moment de magie 
Cro
isé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci »
 

« Vivre comme des ressuscités », ne serait-ce pas allumer la flamme de notre prochain ?

« Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Grâce à vous, ma flamme s’est allumée »

On n’se connait pas mais je voulais vous dire merci 
Si vous saviez combien vous avez changé ma vie 
Sans vraiment l’savoir, vous avez fait de la magie 
Moi qui ne croyais plus en moi ni en l’av’nir 
Combien de fois ai-je voulu tout foutre en l’air ? 
J’n’avais plus la force et l’envie d’aller faire ma guerre 
J’n’avais plus de souffle pour faire tourner la roue 
Jusqu’au jour où le destin vous a mis sur ma route

Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Eh, grâce à vous ma flamme s’est allumée, eh 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

On n’se connait pas mais vous m’avez tellement appris 
Vos mots, vos sourires et vos larmes ont sauvé la vie 
Vos combat m’ont appris à encaisser les coups 

Et votre persévérance à me remettre debout 
Vos médailles ont redonné vie à mes rêves de gamin 

Vos valeurs m’ont appris ce qu’est vraiment être un humain 
Vous êtes au second souffle qui m’a fait tourner la roue 
J’remercie le destin de vous avoir mis sur ma route 

Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Eh, grâce à vous ma flamme s’est allumée, eh 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
Je n’veux pas vous déranger ni vous embarrasser 
J’avais tellement besoin de voir mon héros et de lui dire merci 
Ces mots vous sont adressés, peut-être qu’il feront l’effet 
Que vous avez eu sur ma vie 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci