Journée de la Pastorale du 4 octobre 2021

Finalement le Covid n’aura pas fait que des dégâts ! Le temps de confinement a été pour certains un temps de repos et de ressourcement, un temps de remise en question. Pour d’autres, il a révélé la crise du lien à laquelle nous sommes tous confrontés. Quelle joie de se retrouver en présentiel !

Organisée par le service de la Pastorale scolaire du secondaire, la journée qui a rassemblé une cinquantaine de profs venus de Bruxelles et du Brabant Wallon s’est déroulée dans la grande salle de la Maison diocésaine à Auderghem. Le thème du jour était « L’écologie intégrale ».

Dans son allocution d’ouverture et de bienvenue, Claude Gillard, Délégué épiscopal pour l’enseignement, a souligné l’importance de l’encyclique « Laudato Si » qu’il qualifie de « bombe lancée contre la routine ». « C’est une opportunité à ne pas rater » disait-il. Il a continué en évoquant et en insistant sur le nouveau document du projet éducatif de l’enseignement catholique : Mission de l’école chrétienne qu’il a résumé en cinq axes « comme les cinq doigts de la main » : l’éducation cognitive, relationnelle, esthétique, corporelle et spirituelle. Il a terminé en mettant l’accent sur ses encouragements et son combat pour revaloriser le travail pastoral dans les écoles.

Cette journée fut l’occasion d’échanger et de partager des outils, des ressources et des réflexions autour de l’écologie intégrale. Vous trouverez à la fin de cet article, le powerpoint de la journée avec des liens intéressants.

A partir des capsules vidéos sur l’écologie intégrale, de nombreuses idées constructives furent partagées. Pour certains par exemple, l’écologie, c’est « en faire moins mais mieux », pour d’autres c’est une boussole qui nous donne le sens de la marche – c’est comme un Evangile !

L’écologie est l’affaire de tous et chacun peut y trouver sa place ; c’est un travail interdisciplinaire qui concerne toutes les classes et toutes les écoles comme ça devrait être le cas pour la pastorale scolaire, confiée généralement aux seuls profs de religion ! Le Covid est une opportunité pour s’interroger sur notre culture, nos liens avec nous-même, les autres et Dieu d’où la nécessité de faire de l’écologie humaine : rechercher plutôt ce qui fait union en s’ouvrant aux autres par l’échange et le partage. Faire de l’écologie à l’école, c’est faire des choses qui donnent du sens au quotidien de l’élève. Il a été souligné aussi qu’on remarque chez les jeunes, malgré leur volonté, un sentiment d’impuissance, d’être seuls face aux autres et de désespérance. Il faut les stimuler et les encourager à avancer.

La journée a été aussi marquée par un temps spirituel, au début de l’après-midi. Ce fut un moment intense de recueillement et de méditation agrémenté par les chants de louange et des intentions libres de prière. L’Évangile choisi était celui de saint Luc (12,16-28) où Jésus nous fait une réflexion sur ce que nous pouvons faire pour nous approprier davantage l’écologie intégrale, notamment en changeant notre façon de penser, voir les choses, … toujours dans le souci de sauvegarder notre « maison intérieure et commune ».

Un grand merci à vous tous nos fidèles partenaires et à vous chers collègues membres des équipes pastorales dans nos écoles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.