MISSIONS du service « SENS et SPECIFICITE »

                                                                                      

       En septembre 2019, un nouveau service a été créé au sein de la Maison Diocésaine de l’Enseignement de Bruxelles- Brabant Wallon.

L’objectif est de constituer, au sein des écoles bruxelloises et brabançonnes, un réseau de réflexion sur le « Sens et la spécificité de l’école chrétienne ».

A l’heure des plans de pilotage en lien avec le Pacte pour un enseignement d’Excellence, notre délégué épiscopal – Mr Claude Gillard – perçoit que ce moment est propice pour revisiter l’esprit spécifique et les fondements de l’école chrétienne en examinant la question du sens. 

Une de nos missions est de produire des outils de communication et de recherche à l’attention des pouvoirs organisateurs et des directions des écoles catholiques de notre diocèse. Pour ce faire, nous rencontrons un maximum de personnes ayant déjà développé une réflexion sur ce sujet car il est essentiel pour nous de travailler la main dans la main avec ce qui se réfléchit sur ces questions.

A l’école du Christ pédagogue.

Comment enseigner à la suite du Maître ?

de Pierre VIANIN et François-Xavier AMHERDT

(Ed. Saint Augustin, Coll. Perspectives pastorales, Suisse 2011, 264 p.)

A l'école du Christ pédagogue


Ce livre s’adresse aux enseignants de tous niveaux, particulièrement les professeurs de religion, ainsi qu’aux catéchistes. Il nous montre comment Jésus s’y prenait, quelle pédagogie il pratiquait pour faire passer son message.

Le chapitre 1 (p.15 à 66) DEMARCHES ET MODELISATIONS PEDAGOGIQUES

rappelle les théories et les principes de pédagogie générale qui prévalent à notre époque, et dont les grilles d’analyse vont servir à interpréter la « méthode » de Jésus. Les courants constructiviste et humaniste sont privilégiés. Plusieurs schémas illustrent et résument ces théories.

Le chapitre 2 (p. 67 à 166) LA PEDAGOGIE DU CHRIST : aperçu évangélique

m’a paru le plus intéressant. Au plus près du texte, il montre que Jésus s’adresse à plusieurs publics différents (la foule, les disciples, un interlocuteur seul, les pharisiens…) et qu’il adapte sa méthode en conséquence, répondant aux besoins de chacun.

Plusieurs péricopes sont analysées (Les compagnons d’Emmaüs, Zachée, Qui dites-vous que je suis, certains miracles…) Chaque fois les auteurs du livre traduisent en termes pédagogiques les attitudes de Jésus (interrogation/questionnement, apprentissage/enseignement, évaluation formative/ formatrice, bienveillance inconditionnelle, situation-problème, recadrage, etc.) L’éducabilité de tous est soulignée, à condition de s’adresser à chacun à partir de sa situation, de ses représentations.

Le chapitre 3 (p. 167-186) COMMENT LE CHRIST ENSEIGNE : synthèse théologique

est court et constitue un résumé du précédent, en termes plus théoriques. Il présente 8 idées-forces de la pédagogie du Christ :

  1. Il adapte son message au public à qui il s’adresse
  2. Il respecte infiniment ses interlocuteurs
  3. Il croit au principe d’éducabilité
  4. Il part des représentations de chacun (écoute et non-jugement)
  5. Il questionne et sa vie pose question
  6. Il n’hésite pas à se montrer ferme, si nécessaire
  7. Il utilise la médiation (jeu de présence/absence)
  8. Il est parfaitement congruent et cohérent

Le chapitre 4 (p. 189-255) POUR UNE « CATECHESE D’ENGENDREMENT » : pistes et attitudes pédagogiques en enseignement religieux

Avoir comme objectif principal : développer la Vie en abondance. Être au service de l’humanité, en lui ouvrant des horizons nouveaux. Enseigner, éduquer, initier, dans le grand chantier de la diversité. Cultiver la joie de la Bonne Nouvelle. On retrouve ici les propositions d’André Fossion et Philippe Bacq. Ce chapitre intéressera particulièrement les professeurs de religion et les catéchistes, mais peut enrichir la relation pédagogique dans toutes les disciplines.

Une bibliographie abondante (13 pages) clôture l’ouvrage, ouvrant des pistes d’approfondissement.

Critique personnelle

D’un abord facile, parfois humoristique, ce livre rappelle utilement des principes tant évangéliques que pédagogiques, prônés dans toutes nos écoles catholiques, mais pas toujours pratiqués au quotidien…

Quelques réserves cependant :

– Dans un louable souci didactique, il y a beaucoup de répétitions. Mais un lecteur n’est pas un élève à qui il convient de dire les choses deux fois (ou davantage) plutôt qu’une. Du coup l’ouvrage paraît un peu dilué.

– On peut se demander si présenter le Christ comme un « pédagogue » n’est pas quelque peu réducteur. Le message du Christ me semble beaucoup plus qu’un « enseignement » : une révéla-tion, une annonce de salut, une anticipation du Royaume… Ou alors peut-être que nos écoles devraient tendre à être cela aussi ?

– Il y a quelques approximations conceptuelles, par exemple considérer une métaphore comme une comparaison (selon Ricoeur c’est très différent) ou assimiler la kénose à l’Incarnation…

Mais ce sont en somme des détails. Construire sa pratique professionnelle en mettant ses pas dans ceux de Jésus ne peut que faire du bien et rendre joyeux !

                                                                       Présentation réalisée par Marthe Mahieu    mars 2021

7 pistes d’animations

          Le service « Sens et Spécificité de l’Ecole Chrétienne » du diocèse Bxl-BW a pour mission de développer un réseau de réflexion autour des questions de sens et de spécificité de l’école catholique. Il est à votre disposition pour animer des ateliers qui permettent de réfléchir et d’échanger sur ces questions, qu’elles soient d’actualité ou de réflexion plus fondamentale. Ces ateliers peuvent se faire en présentiel ou sous forme de Web’Atelier via Teams ou Zoom.

Pour alimenter la réflexion autour de l’identité chrétienne de l’école nous proposons

 7 pistes liées à des animations spécifiques :

1. Quelle est la mission de l’école chrétienne aujourd’hui ? 

Quels sont les axes prioritaires de la nouvelle version de M.E.C. ?

Comment utiliser ce document et le faire vivre au quotidien dans nos établissements ? 

2. Qu’est-ce qui fait de notre école une « école chrétienne » ? 

Aujourd’hui, à quels éléments concrets de la vie de notre école voit-on l’« Esprit du Christianisme » en action ? 

3. Atelier d’échange sur le vécu professionnel

Qu’est-ce qui m’habite dans la situation actuelle ? 

Qu’est-ce que je ressens comme difficultés ou comme joies ? 

4. En contexte de sécularisation, quels liens notre école a-t-elle avec la référence « catho » ? 

Portons-nous encore des « marqueurs » chrétiens qui font sens pour aujourd’hui ? 

5. Dans quel projet s’inscrit aujourd’hui notre école appartenant au réseau catholique ? 

Quels fondements de l’école chrétienne « parlent » encore au monde aujourd’hui ?

6. Qu’y a-t-il ‘encore’ de chrétien dans notre école du réseau libre catholique ? 

La sécularisation a-t-elle fait disparaître l’esprit du Christ de nos écoles ? 

7. Un temps de réflexion autour d’une question spécifique à certains établissements 

              L’ouverture aux musulmans, etc. 

Ces différents ateliers peuvent être animés

pour des équipes spécifiques (Pouvoirs organisateurs, équipes de directions, équipes éducatives) au sein de votre établissement

mais également de manière transversale en regroupant les membres du P.O., de la direction et de l’équipe éducatives.

Si un de ces ateliers vous intéresse, les modalités spécifiques de chaque animation peuvent être communiquées à votre demande

adressée au service « Sens et spécificité » vinciane.pirotte@segec.be