No exception – le slam d’Amina sur une musique de Lou B.

Voici un partage d’un de nos relais en pastorale scolaire:

Comme certains d’entre vous le savent, l’asbl « Les Passeurs » soutient les personnes porteuses d’un handicap dans la réalisation d’un projet, fruit d’un élan de vie.

C’est dans cet esprit que le clip d’Amina « No exception » a été réalisé.

L’état de crise engendré par la pandémie du coronavirus a notamment révélé la fragilité de notre système de soins de santé. 

L’éventualité de laisser « sur le carreau » certaines catégories de personnes, comme les personnes âgées ou porteuses d’un handicap, a été soulevée.

Amina a d’abord été sidérée et tétanisée par cette éventualité. 

Elle a ensuite choisi de diriger son énergie de colère et d’indignation dans un processus créateur en exprimant son point de vue. 

Lou B a composé une musique originale pour l’occasion. 

Sa réflexion nous concerne tous: Que choisissons-nous, la rentabilité ou la vie ?

Merci de visionner et de partager ce message de résilience avec le plus grand nombre si le coeur vous en dit 😉 https://youtu.be/gic1Vf8_JlI

Pour « Les Passeurs », Christian Brodkom

« La bénédiction » – « The blessing »

« The blessing » (Kari Jobe & Code Carnes) est un nouveau chant de bénédiction anglophone (mars 2020) et qui a connu un engouement de reprises en différentes langues à travers le monde durant cette période de confinement.

Ce chant est une demande de bénédiction et de bienveillance pour tous … sur nos collègues, nos élèves, leur famille… c’est un chant d’envoi pour une future célébration dans nos écoles !

Une version française a été chantée par des représentants de 100 paroisses – églises – communautés chrétiennes (anglicanes – catholiques – orthodoxes – protestantes… ) : un beau témoignage d’oecuménisme !

Merci « A nos héros du quotidien »

« On a tous un jour eu ce moment de magie 
Cro
isé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci »
 

« Vivre comme des ressuscités », ne serait-ce pas allumer la flamme de notre prochain ?

« Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Grâce à vous, ma flamme s’est allumée »

On n’se connait pas mais je voulais vous dire merci 
Si vous saviez combien vous avez changé ma vie 
Sans vraiment l’savoir, vous avez fait de la magie 
Moi qui ne croyais plus en moi ni en l’av’nir 
Combien de fois ai-je voulu tout foutre en l’air ? 
J’n’avais plus la force et l’envie d’aller faire ma guerre 
J’n’avais plus de souffle pour faire tourner la roue 
Jusqu’au jour où le destin vous a mis sur ma route

Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Eh, grâce à vous ma flamme s’est allumée, eh 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

On n’se connait pas mais vous m’avez tellement appris 
Vos mots, vos sourires et vos larmes ont sauvé la vie 
Vos combat m’ont appris à encaisser les coups 

Et votre persévérance à me remettre debout 
Vos médailles ont redonné vie à mes rêves de gamin 

Vos valeurs m’ont appris ce qu’est vraiment être un humain 
Vous êtes au second souffle qui m’a fait tourner la roue 
J’remercie le destin de vous avoir mis sur ma route 

Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Eh, grâce à vous ma flamme s’est allumée, eh 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
Je n’veux pas vous déranger ni vous embarrasser 
J’avais tellement besoin de voir mon héros et de lui dire merci 
Ces mots vous sont adressés, peut-être qu’il feront l’effet 
Que vous avez eu sur ma vie 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

Le deuil et préparer le monde de demain : Edito de Fabrice Grosfilley

En cette crise sanitaire du coronavirus, alors que le confinement est généralisé aux quatre coins de l’Europe, Fabrice Grosfilley revient dans son édito de ce jeudi 26 mars 2020 sur le décès de sa mère et les conséquences de ce confinement sur le deuil de nos proches.

Nos absents – Grand Corps Malade

C’est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte 
Qu’elle crée en nous une présence qui nous rend faible ou nous supporte 
C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque tangible 
Car l’amour qu’on leur donnait est orphelin et cherche une cible 

Pour certains on le savait, on s’était préparé au pire 
Mais d’autres ont disparu d’un seul coup, sans prévenir 
On leur a pas dit au revoir, ils sont partis sans notre accord 
Car la mort a ses raisons que notre raison ignore 

Alors on s’est regroupé d’un réconfort utopiste 
À plusieurs on est plus fort mais on n’est pas moins triste 
C’est seul qu’on fait son deuil, car on est seul quand on ressent 
On apprivoise la douleur et la présence de nos absents 

Nos absents sont toujours là, à l’esprit, dans nos souvenirs 
Sur ce film de vacances, sur ces photos pleines de sourires 
Nos absents nous entourent et resteront à nos côtés 
Ils reprennent vie dans nos rêves, comme si de rien n’était 

On se rassure face à la souffrance qui nous serre le cou 
En se disant que là où ils sont, ils ont sûrement moins mal que nous 
Alors on marche, on rit, on chante, mais leur ombre demeure 
Dans un coin de nos cerveaux, dans un coin de notre bonheur 

Nous, on a des projets, on dessine nos lendemains 
On décide du chemin, on regarde l’avenir entre nos mains 
Et au cœur de l’action, dans nos victoires ou nos enfers 
On imagine de temps en temps que nos absents nous voient faire 

Chaque vie est un miracle, mais le final est énervant 
Je me suis bien renseigné, on n’en sortira pas vivant 
Il faut apprendre à l’accepter pour essayer de vieillir heureux 
Mais chaque année nos absents sont un petit peu plus nombreux 

Chaque nouvelle disparition transforme nos cœurs en dentelle 
Mais le temps passe et les douleurs vives deviennent pastel 
Ce temps qui, pour une fois, est un véritable allié 
Chaque heure passée est une pommade, il en faudra des milliers 

Moi, les morts, les disparus, je n’en parle pas beaucoup 
Alors j’écris sur eux, je titille mes sujets tabous 
Ce grand mystère qui nous attend, notre ultime point commun à tous 
Qui fait qu’on court après la vie, sachant que la mort est à nos trousses 

C’est pas vraiment des fantômes, mais leur absence est tellement forte 
Qu’elle crée en nous une présence qui nous rend faible ou nous supporte 
C’est ceux qu’on a aimés qui créent un vide presque infini 
Qu’inspirent des textes premier degré 

Faut dire que la mort manque d’ironie

Chrysalide – Yatal

Yatal est un groupe français de 5 artistes qui écrivent, arrangent et mettent en scène des compositions authentiques qui rejoignent notre quotidien.

Le chant « Chrysalide » (qui est aussi le titre demeure album) décrit de manière poétique la mue de la chrysalide en papillon. Cette émergence peut faire penser aux métamorphoses de notre propre vie.

On y retrouve également une dynamique de résurrection: au départ « prisonnière », ensuite « m’abandonner pour toucher la lumière », pour « rejoindre une nouvelle ère », avoir « un envol en couleur », pour « redécouvrir la vie », être « à jamais en paix » car « renaître est un trésor : je suis sauvé ».

Cette toute dernière phrase du chant fait penser à la parole de Jésus à Nicodème : « si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu » (Jn3,3) et ce Royaume est comparé à un trésor (Mt 13,44) …

Les autres compositions du groupe sont également intéressantes à découvrir.

Je vous souhaite un belle découverte de ce clip.

Samuel

Un envol en couleur, De fleur en fleur.

Prière d’une larve en terre, Prisonnière.

 

Briser mon cocon de poussière,

M’abandonner pour toucher la lumière.

Sans me retourner, battre des ailes,

De tout mon être, embrasser ce don du ciel.

 

Que la métamorphose Enfin ose

Quitter cette éphémère, Si légère.

 

Chrysalides, entre poussière et lumière,

Muer pour rejoindre une nouvelle ère.

Saisir l’essence même du mystère :

Au bout d’un fil, précaire pointe l’éther.

 

Un envol en couleur, de fleurs en fleurs,

Battement d’aile dans l’air, une clairière,

 

Paysages infinis, un vent léger,

Redécouvrir la vie, à jamais en paix,

 

Saisir ce nouveau corps, libéré,

Renaître est un trésor : je suis sauvé.

Still Rolling Stones – Lauren Daigle

Lauren Daigle est une compositrice-interprète qu’on confond souvent avec Adele: elles ont des voix qui se ressemblent. Le chant le plus connu sur les ondes radio est sans aucun doute « You say » qu’on présentera dans un autre article.

Le titre de la chanson « Still rolling stones » vient d’une phrase du refrain « You’re still rolling stones » : « tu es encore en train de rouler les pierres » ! Le roulement de la pierre du tombeau du Christ n’est pas qu’un acte au passé. Ce roulement de pierre peut être présent dans notre propre vie.

Quelques questions pour un partage autour de cette chanson :

Quelle pierre devrais-je rouler pour ouvrir mon tombeau et sortir de celui-ci ?

Une autre phrase intéressante: « Je suis celui qui a creusé cette tombe » De quelle tombe s’agit-il ? Celle du Christ ? La mienne ? Celle d’un autre ?

Que représente cette tombe ?

Out of the shadows

Bound for the gallows

A dead man walking

Till love came calling

Rise up (rise up)

Rise up (rise up)

Six feet under

I thought it was over

An answer to prayer

The voice of a Savior

Rise up (rise up)

Rise up (rise up)

R:

All at once I came alive

This beating heart, these open eyes

The grave let go

The darkness should have known

(You’re still rolling rolling, you’re still

rolling rolling oh)

You’re still rolling stones

(You’re still rolling rolling oh)

You’re still rolling stones

Now that You saved me

I sing ’cause You gave me

A song of revival

I put it on vinyl

Rise up (rise up)

Rise up (rise up)

I once was blinded

But now I see it

I’ve heard about the power

And now I believe it

Rise up (rise up)

Rise up (rise up)

R:

I thought that I was too far gone

For everything I’ve done wrong

Yeah, I’m the one who dug this grave

But You called my name

You called my name

I thought that I was too far gone

For everything I’ve done wrong

Yeah, I’m the one who dug this grave

But You called my name

You called my name

R:

Sortir de l’ombre

A destination de la potence

Un homme mort qui marche

Jusqu’à ce que l’amour m’appelle

Elève-toi (élève-toi)

Elève-toi (élève-toi)

Six pieds sous terre

Je pensais que c’était fini

Une réponse à la prière

La voix d’un sauveur

Elève-toi (élève-toi)

Elève-toi (élève-toi)

R:

Tout à coup je suis devenu vivante

Ce coeur qui bat, ces yeux ouverts

La tombe lâchée

Les ténèbres auraient dû savoir

(tu roules toujours, tu roule oh)

Tu roules toujours les pierres

(tu roules toujours roule oh)

Tu roules toujours les pierres

Maintenant que tu m’as sauvé

Je chante parce que tu m’as donné

Une chanson de renouveau

Je le mets sur vinyle

Émerge (émerge)

Émerge (émerge)

J’ai été aveuglé une fois

Mais maintenant je le vois

J’ai entendu parler du pouvoir

Et maintenant je le crois

Elève-toi (élève-toi)

Elève-toi (élève-toi)

Un chemin de croix aux Pays-Bas

The Passion est un évènement musical de Pâques, vécu depuis 10 ans aux Pays-Bas. Elle a lieu le jeudi saint et aborde la vie, la mort et la résurrection de Jésus. A chaque fois, celle-ci a lieu dans une ville différente.

C’est un bel exemple de recontextualisation car le cheminement de Jésus est mis en scène par des personnalités des Pays-Bas (acteurs – chanteurs – … ), en faisant des liens avec l’actualité (locale, nationale et internationale), tout en reprenant des chansons du répertoire non religieux néerlandais (dont les paroles rejoignent le chemin de croix de Jésus. )

Voici une compilation en 3 minutes de cet évènement retransmis en live sur YouTube et la télévision.