No exception – le slam d’Amina sur une musique de Lou B.

Voici un partage d’un de nos relais en pastorale scolaire:

Comme certains d’entre vous le savent, l’asbl « Les Passeurs » soutient les personnes porteuses d’un handicap dans la réalisation d’un projet, fruit d’un élan de vie.

C’est dans cet esprit que le clip d’Amina « No exception » a été réalisé.

L’état de crise engendré par la pandémie du coronavirus a notamment révélé la fragilité de notre système de soins de santé. 

L’éventualité de laisser « sur le carreau » certaines catégories de personnes, comme les personnes âgées ou porteuses d’un handicap, a été soulevée.

Amina a d’abord été sidérée et tétanisée par cette éventualité. 

Elle a ensuite choisi de diriger son énergie de colère et d’indignation dans un processus créateur en exprimant son point de vue. 

Lou B a composé une musique originale pour l’occasion. 

Sa réflexion nous concerne tous: Que choisissons-nous, la rentabilité ou la vie ?

Merci de visionner et de partager ce message de résilience avec le plus grand nombre si le coeur vous en dit 😉 https://youtu.be/gic1Vf8_JlI

Pour « Les Passeurs », Christian Brodkom

Prendre du temps (Charles Singer)

Prendre du temps
pour n’avoir d’autre occupation
qu’admirer le lac serti dans les rochers,
la calme obscurité de la forêt,
les arbres jetant aux quatre coins
le chant vibrant de leurs frondaisons,
la palette éclatante du ciel
alors que le soleil regagne …
son refuge aux bords de l’horizon,
les fruits offrant leurs saveurs,
l’écharpe du vent enroulant
dans ses plis les délicats pastels
des nuages effilochés,
les œuvres sorties des mains humaines,
l’architecture des villes nouvelles,
la solidité trapue des églises romanes,
les nervures entrelacées des arcs gothiques,
les cathédrales murmurant aux passants
la foi capable de sculpter la pierre,
les peintures aux lignes folles
transfigurant la réalité,
les rues bruissantes d’humanité,
les cris des enfants,
les visages venus d’ailleurs,
et derrière ce qui est beau
deviner la présence de Celui
qui a offert la terre aux humains
afin qu’ils la transforment
en espace de beauté pour tous.

Charles Singer

« La bénédiction » – « The blessing »

« The blessing » (Kari Jobe & Code Carnes) est un nouveau chant de bénédiction anglophone (mars 2020) et qui a connu un engouement de reprises en différentes langues à travers le monde durant cette période de confinement.

Ce chant est une demande de bénédiction et de bienveillance pour tous … sur nos collègues, nos élèves, leur famille… c’est un chant d’envoi pour une future célébration dans nos écoles !

Une version française a été chantée par des représentants de 100 paroisses – églises – communautés chrétiennes (anglicanes – catholiques – orthodoxes – protestantes… ) : un beau témoignage d’oecuménisme !

Merci « A nos héros du quotidien »

« On a tous un jour eu ce moment de magie 
Cro
isé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci »
 

« Vivre comme des ressuscités », ne serait-ce pas allumer la flamme de notre prochain ?

« Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Grâce à vous, ma flamme s’est allumée »

On n’se connait pas mais je voulais vous dire merci 
Si vous saviez combien vous avez changé ma vie 
Sans vraiment l’savoir, vous avez fait de la magie 
Moi qui ne croyais plus en moi ni en l’av’nir 
Combien de fois ai-je voulu tout foutre en l’air ? 
J’n’avais plus la force et l’envie d’aller faire ma guerre 
J’n’avais plus de souffle pour faire tourner la roue 
Jusqu’au jour où le destin vous a mis sur ma route

Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Eh, grâce à vous ma flamme s’est allumée, eh 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

On n’se connait pas mais vous m’avez tellement appris 
Vos mots, vos sourires et vos larmes ont sauvé la vie 
Vos combat m’ont appris à encaisser les coups 

Et votre persévérance à me remettre debout 
Vos médailles ont redonné vie à mes rêves de gamin 

Vos valeurs m’ont appris ce qu’est vraiment être un humain 
Vous êtes au second souffle qui m’a fait tourner la roue 
J’remercie le destin de vous avoir mis sur ma route 

Oui c’est vous qui m’avez réanimé 
Eh, grâce à vous ma flamme s’est allumée, eh 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
La la eh la la eh la la oh oooh 
Je n’veux pas vous déranger ni vous embarrasser 
J’avais tellement besoin de voir mon héros et de lui dire merci 
Ces mots vous sont adressés, peut-être qu’il feront l’effet 
Que vous avez eu sur ma vie 

On a tous un jour eu ce moment de magie 
Croisé ce héros malgré lui qui veut sauver une vie 
Un mot, un sourire, une histoire et l’espoir fleuri 
À tous ces héros malgré eux, j’voulais leur dire merci 

Car …

« Avec Toi, Seigneur,
C’est l’étonnement.

Avec Toi,
On apprend que la vie est faite
Pour être partagée comme du pain
Distribué à tous,
Comme une nourriture.
Car sur la terre on a faim d’amour.

Avec Toi,
On apprend que Dieu est entré
Dans le pays de la souffrance
Où sont déchirés le cœur et le corps,
Pour rester avec les hommes
Qui n’en peuvent plus
Sous le poids de la croix,
Et les soulager avec ses deux bras déployés.
Car sur la terre on a faim d’espérance.

Avec Toi
On apprend que la joie
Se lève toujours au petit matin
Alors que tout semble terminé,
Et que Dieu lui-même veille
Pour que les pierres de la mort
Soient roulées de côté et cassées à jamais.
Car sur la terre on a faim d’éternité.

Avec Toi, Seigneur Jésus,
C’est la passion de vivre. »

Charles Singer

Le deuil et préparer le monde de demain : Edito de Fabrice Grosfilley

En cette crise sanitaire du coronavirus, alors que le confinement est généralisé aux quatre coins de l’Europe, Fabrice Grosfilley revient dans son édito de ce jeudi 26 mars 2020 sur le décès de sa mère et les conséquences de ce confinement sur le deuil de nos proches.

Méditation sur l’homélie du Pape François (27 mars 2020)

Voici un diaporama à partir de l’homélie du Pape François du vendredi 27 mars, en incrustant plus particulièrement une voûte de la Chapelle des Espagnols où l’on voit la barque des apôtres ébranlée par la tempête et Pierre se jeter à l’eau pour rencontrer le Seigneur.

MOMENT EXTRAORDINAIRE DE PRIERE 
EN TEMPS DE EPIDEMIE 

PRESIDE PAR LE PAPE FRANÇOIS

Parvis de la basilique Saint-Pierre Vendredi 27 mars 2020

 « Le soir venu » (Mc 4, 35). Ainsi commence l’Evangile que nous avons écouté. Depuis des semaines, la nuit semble tomber. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage : cela se sent dans l’air, cela se ressent dans les gestes, les regards le disent. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. Comme les disciples de l’Evangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse.

Lire la suite